fbpx
//

Cinéma : Le film sur Cédric Herrou n’est pas le bienvenu sur la Côte d’Azur

3 minutes de lecture
Les cinémas des Alpes-Maritimes sont plutôt réticents à accueillir le film Libre de Michel Toesca sur le combat de l’agriculteur de la Vallée de la Roya pour les migrants, Cédric Herrou.
Le film Libre sur le combat de Cédric Herrou pour aider les migrants dans la Vallée de la Roya ne suscite pas l’engouement des salles de cinéma des Alpes-Maritimes. Le documentaire engagé de Michel Toesca sort le 26 septembre prochain. En attendant, les projections en avant-première se succèdent à travers toute la France, mais dans les Alpes-Maritimes, seul le cinéma d’Antibes a organisé une projection le 7 juillet dernier. 
Cédric Herrou déplore cette situation et parle d’auto-censure des cinémas. Il y a peut-être des craintes de perdre des subventions analyse l’agriculteur de Breil sur Roya. Ça me fait un peu de peine. Nous sommes accueillis par des élus de droite et de gauche à travers toute la France et aucun élus de la Vallée de la Roya ne m’a appelé pour me parler du film regrette Cédric Herrou.  
Un seul cinéma s’est engagé à Nice à projeter le film « Libre »
Etienne Ollagnier, l’un des dirigeants de la société de distribution Jour2Fête confirme que Nice est la seule ville de France où il a été difficile de trouver un cinéma qui accepte de projeter le film Libre. Les partenaires réguliers n’ont pas retenu le documentaire. Le professionnel du cinéma regrette cette situation mais ajoute que cela avait déjà été le cas pour les films Merci Patron ! de François Ruffin et L’Insoumis avec Jean-Luc Mélenchon.  
inalement après plusieurs semaines de réflexion, le directeur des cinémas Pathé de Nice a accepté de diffuser Libre à partir du 26 septembre, jour de la sortie nationale du documentaire sur le parcours des migrants dans la Vallée de la Roya. Les cinémas de Beaulieu sur Mer, Cannes et Grasse envisagent également de diffuser le documentaire de Michel Toesca d’ici quelques semaines.