fbpx
//

Dadié: Un mois après son décès, Georges Armand Ouégnin, président d’EDS lui rend hommage

4 minutes de lecture
Côte d’Ivoire : Un mois après son décès, EDS rend un hommage à Bernard Dadié « il donne la pleine mesure d’un homme qui a porté jusqu’au bout de ses forces l’opiniâtreté »
©Jeudi 11 Avril 2019 – Le patriarche et émérite écrivain Bernard Dadié, membre fondateur de la plateforme ensemble pour la démocratie et la souveraineté est décédé le 9 mars dernier à l’âge de 103 ans.
Un mois après son décès, Georges Armand Ouégnin, président d’EDS lui rend hommage.


Dans une note d’hommage transmise ce jeudi 9 avril 2019 à KOACI, le président d’EDS estime que rendre hommage à ce grand homme qui a traversé tout un siècle et qui a été de tous les combats n’est pas une tâche aisée.
« Je retiens de son riche et fécond passage sur cette terre des hommes, la « Fidélité à l’Afrique ». Cette « Fidélité à l’Afrique » qui est du reste le titre d’un poème du recueil « Afrique debout ! « Où il donne la pleine mesure d’un homme qui a porté jusqu’au bout de ses forces l’opiniâtreté, la détermination, et la responsabilité, le combat pour la justice et les libertés », fait remarquer Georges Ouégnin.
Pour Georges Ouégnin, les écrits de Bernard Dadié manifestent sa fidélité au combat pour les libertés en général et pour l’Afrique en particulier. Il précise que Laurent Gbagbo, président du Front Populaire Ivoirien(FPI) et référent de la plateforme politique d’EDS qui vouait une grande admiration à Bernard Dadié.
Ouégnin précise qu’EDS dont Bernard Dadié était le président d’honneur ne pouvait se mettre en marge des hommages unanimes rendus à celui qui est resté égal à lui-même dans ses prises de position. 
« Oui Bernard Dadié est un Homme de conviction qui à 101 ans n’a pas hésité à donner son accord et ses conseils pour la création de EDS. Il fait partie intégrante des membres fondateurs de notre structure et il ne l’est seulement pas à titre honorifique puisqu’il nous a permis d’éviter bien des écueils dressés sur notre chemin par tous les ennemis de la démocratie en Côte d’ivoire demeure à jamais un modèle pour les générations présentes et futures et un homme qui a su nous inspirer et nous accompagner dans notre lutte pour une vraie souveraineté », affirme-t-il.
Il conclut pour dire que tant qu’il existera des panafricanistes et des démocrates rassemblés autour du président Laurent GBAGBO, le combat et l’œuvre de Bernard Dadié ne mourront jamais.
« Pour notre part, nous militants de EDS, nous prenons l’engagement solennel d’œuvrer inlassablement pour l’avènement d’une Cote d’Ivoire réconciliée, unie, démocratique et souveraine », a conclu l’ancien ministre de Gbagbo.