fbpx
//

De retour à Libreville, Ali Bongo se montre en public pour la 1ère fois

3 minutes de lecture

Absent de son pays depuis deux mois et demi suite à un accident vasculaire cérébral, le chef de l’Etat gabonais, en convalescence au Maroc, est arrivé au Gabon dans la nuit du 14 au 15 janvier 2019, en toute discrétion.

Une semaine après la tentative de coup d’Etat du 7 janvier, Ali Bongo Ondimba, absent de son pays depuis le 24 octobre dernier suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), est rentré de Rabat, au Maroc et a puis regagner son pays pour y poursuivre sa convalescence. La télévision nationale a ainsi confirmé que la cérémonie de prestation de serment des 38 membres du nouveau gouvernement aurait lieu ce mardi au palais présidentiel de Libreville en présence du président convalescent.

Cette première apparition publique d’Ali Bongo devant ses concitoyens sera l’occasion pour les Gabonais de scruter les capacités physiques et orales de leur chef d’Etat. Différentes sources médiatiques à Libreville ont confirmé que l’avion du Président a atterri, à une heure tardive, très loin de tout regard indiscret à l’aéroport de Libreville.

Le chef de l’État était absent du pays après avoir été victime d’un accident vasculaire fin octobre en Arabie Saoudite. Il a passé un mois sur place avant de poursuivre sa convalescence au Maroc, rappelle Gabonactu.com. Le site précise que ce retour au pays est dicté par l’alinéa 4 de l’article 15 de la Constitution : Avant leur entrée en fonction, les membres du gouvernement prêtent serment devant le président de la République en présence de la Cour constitutionnelle.”

Depuis l’hospitalisation d’Ali Bongo à Ryad, en Arabie saoudite, les rumeurs n’ont cessé de courir sur son état de santé, certains n’hésitant pas à le donner pour mort. En cause, selon des opposants gabonais, la communication officielle quasi mutique à propos de l’état de santé d’Ali Bongo, 59 ans et au pouvoir depuis 2009.

De fait, il a fallu plusieurs semaines avant que les autorités ne reconnaissent que M. Bongo avait fait un AVC, et plusieurs mois avant que des images de ce dernier ne soient diffusées. Dupuis sa maladie en octobre dernier, sa seule apparition télévisée et enregistrée depuis le Maroc où il fut transféré début décembre pour y poursuivre sa convalescence, est celle des traditionnels vœux de la Saint-Sylvestre. Mais à l’écran, Bongo est apparu changé, avec un strabisme. Ses détracteurs n’en furent que plus inquiets.