fbpx
/

Edoxie Yao : l’origine de la fortune de l’influenceuse ivoirienne

3 minutes de lecture

Enfin, l’origine de la fortune de Edoxie Yao est connue grâce à de multiples réactions faites par la chanteuse et influenceuse ivoirienne, qui nie appartenir au réseaux de prostitution à Dubaï par de personnalités connues du Showbiz.

Actuellement, dans l’Afrique francophone et partout dans le monde, se demande l’origine de la fortune d’Edoxie Yao, l’une des influenceuses les plus suivies sur les réseaux sociaux en Côte d’Ivoire. En début de la semaine, elle se fait parler sur internet après avoir publié de cliches la montra avec de billets qui équivaut d’une dizaine de millions de FCFA.

Quelques jours avant, au début du mois de Mai, elle a assuré ses fans de l’origine de sa fortune dès que sa photo prise le jour de son anniversaire aux iles Maldives, avec des cadeaux en espèces, de billets de monnaie et d’autres objets de luxes offerts par un milliardaire.

Edoxie Yao reste suspecte d’être l’un de cette influenceuse membre du réseau dit Porta Potty a Dubaï. À part la musique, elle est une entrepreneuse et Dubaï reste un terrain de son d’approvisionnement des produits. Ses détracteurs ne se passent pas cette idée, et n’arrêtent pas de le harceler dans de commentaire.

 » J’aime Dubaï parce que c’est beau, j’aime y être, mon dernier voyage à Dubaï m’a été offert mais je ne peux pas citer le nom de la personne. C’est quelqu’un qui m’apprécie énormément, et comme il a su que c’était mon anniversaire, il a voulu me faire plaisir. Il n’est pas encore mon chéri (…) Je ne comprends pas, on me fait des cadeaux, mais eux ( ses détracteurs) ils se disent mais tant que tu n’as pas encore couché avec quelqu’un, on ne peut pas te donner autant d’argent. Je veux leur faire comprendre que c’est mon heure de gloire, c’est ma grâce. Si je veux sortir avec quelqu’un, je sortirai avec lui, pas parce qu’il m’a donné beaucoup d’argent. Au-delà de mes prestations, tout l’argent que je gagne, ce sont des gens qui me donnent, il y a des hommes comme des femmes… », a confié Eudoxie Yao sur Life TV.