fbpx
//

France : Ce polar dont Emmanuel Macron est le « héros »

2 minutes de lecture
Il fallait oser et il l’a fait : l’écrivain drômois François Médéline (c’est un pseudo) fait mourir un président de la République en exercice. Avec Tuer Jupiter, le Romanais mêle fiction et réalité, enflamme les réseaux sociaux, enchaîne les télés et les salons littéraires. Il a déjà vendu 25 000 exemplaires.
Le président de la République Emmanuel Macron est mort. Hier, le 11 novembre 2018 à 18 heures. Empoisonné par des chocolats fourrés à la strychnine. Un attentat revendiqué par Daesh qui laisse le pays dans l’effroi.
Tout ça, c’est faux, mais ce pourrait être vrai. Tel est le propos de la fiction politique littéraire de la rentrée signée par l’écrivain romanais François Médéline. Tuer Jupiter est un pamphlet de la société hyper connectée d’aujourd’hui. Un petit ouvrage de 220 pages rapide et efficace. À l’instar des tweets disséminés dans le livre. « Aujourd’hui, pour sortir du bruit ambiant du mode 2.0 et de la datasphère, il faut du violent et du transgressif », affirme l’auteur.
Avec une écriture acerbe, il décrit aussi les rouages du monde politique. Un milieu qu’il connaît bien et qu’il a décidé d’étriller. Plume dans les cabinets d’hommes politiques de tout bord pendant près de 10 ans, ces dernières années auprès des socialistes, le Drômois reste un observateur des coulisses. De quoi rendre crédible son propos et la manière, par exemple, dont Gérard Collomb (encore ministre de l’Intérieur dans le livre, NDLR) et le Premier ministre Édouard Philippe “gèrent” les obsèques nationales du président Macron et son entrée au Panthéon.