fbpx
Une vue de la ville de Marioupol, en Ukraine, le 11 février 2022, avant le début de la guerre. (ALEKSEY FILIPPOV / AFP)
Live

Guerre en Ukraine : la mairie de Marioupol reporte l’évacuation de la ville

Un cessez-le-feu dans cette ville de 450 000 habitants avait été annoncé ce matin par la Russie, et devait démarrer à 10 heures. Il n'a pas été respecté par les militaires russes, selon les autorités ukrainiennes.

18 minutes de lecture
1

Les autorités de Mariopol (Ukraine) ont affirmé à la BCC, samedi 5 mars, que le cessez-le-feu, annoncé par Moscou dans la matinée et qui devait débuter à 10 heures, n’était pas respecté par les forces russes. « Les Russes continuent de nous bombarder et d’utiliser de l’artillerie, c’est de la folie ! » a expliqué le maire-adjoint de la ville, Serhiy Orlov, à la chaîne britannique. « Il n’y a pas de cessez-le-feu » le long du corridor humanitaire, a-t-il ajouté, expliquant que « les civils ne pouvaient pas s’enfuir sous les bombes ». Sur Telegram, la mairie a annoncé que l’évacuation était « reportée ». Suivez notre direct.

12h27 : « Obtenir l’effondrement économique de la Russie avec comme corolaire l’effondrement économique de la France, moi j’y suis totalement opposée. »

En marge de son déplacement dans le Gard, Marine Le Pen s’est exprimée sur la guerre en Ukraine. « C’est sur la diplomatie qu’il faut tout miser », assure la candidate RN, qui estime que d’éventuelles sanctions ne doivent pas « avoir pour conséquence l’effondrement économique de notre propre pays »« Attention à ne pas faire n’importe quoi au risque de durablement effondrer une situation économique française qui est déjà extrêmement fragile », a-t-elle mis en garde.

12h14 : Il est l’heure du point sur l’actualité.

• Le cessez-le-feu n’est pas respecté, dénoncent les autorités de Marioupol qui accusent les Russes de continuer de bombarder la ville. L’évacuation de la ville n’a donc pas encore commencé. Suivez notre direct.

• Une équipe de journalistes de Sky News a été prise pour cible par des tirs nourris près de Kiev, comme le montre une vidéo publiée par le média britannique.

• Deux premières médailles pour les Bleus aux Jeux paralympiques à Pékin, avec l’or pour Arthur Bauchet et le bronze pour Hyacinthe Deleplace en descente, déception pour Marie Bochet (descente) et Benjamin Daviet (biathlon). Voici ce qu’il fallait retenir de la première journée des Français à Pékin.

• La Française Romane Miradoli remporte le Super-G de Coupe du monde de Lenzerheide, en Suisse. A 27 ans, elle s’offre la première victoire de sa carrière et met fin à dix-sept ans de disette tricolore dans cette discipline.

12h04 : Le cessez-le-feu avait été annoncé par la Russie ce matin pour permettre aux civils d’être évacués. Marioupol est un important port ukrainien encerclé par les forces russes et leurs alliés prorusses. « Les Russes continuent de nous bombarder et d’utiliser de l’artillerie, c’est de la folie », a expliqué le maire-adjoint de la ville, Serhiy Orlov, à la BBC (en anglais). « Il n’y a pas de cessez-le-feu » le long du corridor humanitaire, a-t-il ajouté, expliquant que « les civils ne pouvaient pas s’enfuir sous les bombes »

11h57 : L’évacuation de la ville de Marioupol « est reportée pour des raisons de sécurité », car les forces russes « continuent de bombarder Marioupol et ses environs », déclare la municipalité sur Telegram.

11h51 : Moscou a défendu la loi visant les médias qui introduit de lourdes peines de prison pour toute diffusion d’« informations mensongères sur l’armée ». « Dans le contexte de la guerre de l’information, il fallait adopter une loi dont la fermeté était adaptée, ce qui a été fait », a dit le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

11h44 : Bonjour @Médias, effectivement des journalistes de la chaîne britannique Sky News ont bien été pris pour cible par des tirs près de Kiev. Deux des reporters ont été touchés, mais n’ont pas été blessé grâce à leurs gilets pare-balles, comme le montre une vidéo publiée par le média britannique. « Des balles tombèrent en cascade dans l’entièreté de la voiture, désintégrant la vitre du pare-brise, les sièges en plastique, le volant et le tableau de bord », raconte Stuart Ramsay dans son article (en anglais). Un journaliste de Brut a partagé la vidéo sur son compte Twitter. Je vous la partage dans ce direct, mais attention ces images sont violentes et peuvent choquer.

11h44 : Et les journalistes de SKY NEWS ?

11h31 : « En sachant que nous avons déjà des boucliers efficaces, que nous sommes dans une période de croissance très forte, il vaut mieux prendre quelques jours pour avoir un plan efficace et bien ciselé que de se précipiter. »

Sur franceinfo, Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance chargé des Comptes publics, est revenu sur le paquet de sanctions décidées par l’Union européenne et des partenaires à l’égard de la Russie. Concernant les entreprises françaises en Russie, « nous ne pouvons pas encourager les entreprises à plier bagages », mais « nous les encourageons à une forme de solidarité et d’action » vis-à-vis de la politique menée « par la France et l’Union européenne » lors de cette guerre en Ukraine, a-t-il déclaré.

11h18 : Invité sur franceinfo, Cédric O, secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a déclaré que « l’invasion de l’Ukraine par la Russie est aussi une agression cyber »« De nombreuses cyberattaques russes ont touché l’Ukraine et ses infrastructures », a-t-il ajouté. « La France et l’ensemble des pays européens ont augmenté leur niveau d’alerte. Nous restons extrêmement vigilants » face aux cyberattaques russes, a assuré Cédric O sur Twitter.

11h08 : TEAM STATEMENT #HaasF1 https://t.co/5aEXLzYtmV

11h08 : L’écurie américaine de Formule 1 Haas a décidé de mettre fin « avec effet immédiat » au partenariat avec son sponsor titre russe Uralkali et au contrat de pilote de Nikita Mazepin, lui aussi russe, en raison du conflit en Ukraine. « Comme le reste de la communauté de la Formule 1, l’équipe est choquée et attristée par l’invasion de l’Ukraine et souhaite une fin rapide et pacifique au conflit », écrit l’équipe dans un communiqué.

10h57 : L’Italie a annoncé avoir saisi le yacht d’une valeur estimée à 65 millions d’euros d’Alexei Mordachov, un oligarque russe proche de Vladimir Poutine visé par les sanctions de l’Union européenne après l’invasion de l’Ukraine par Moscou. Magnat de l’acier, Alexei Mordachov est propriétaire du groupe sidérurgique Severstal.

10h56 : France 3 Auvergne Rhône-Alpes a rencontré de jeunes russes et ukrainiens étudiant actuellement à l’école nationale d’ingénieur de Saint-Etienne. L’invasion russe de l’Ukraine perturbe véritablement leur année d’étude. Psychologiquement et financièrement, leur détresse est réelle. « Les premiers jours, c’était l’horreur. Je ne croyais pas qu’une telle chose était possible, j’étais absolument choqué. Ça me rend triste », reconnaît Maksim Anikushin, étudiant en 4e année.

10h35 : Un ancien élu de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), Jacky Lebas, vit en Ukraine depuis 2019. Malgré le début de la guerre, il est bien décidé à rester sur place, notamment pour pouvoir informer sur la situation au plus près du conflit. « J’essaie au mieux d’être les yeux et les oreilles des Français et pour des gens dans le monde entier. J’essaie de rapporter au mieux tout ce que je vois », assure-t-il à France 3 Hauts-de-France.

10h15 : Invité de franceinfo, Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics, a déclaré que le cessez-le-feu annoncé par la Russie pour permettre l’évacuation des civils de deux villes de l’est de l’Ukraine, dont le port de Marioupol sous blocus, est « une bonne nouvelle pour les civils ». « Cela ne signifie pas qu’il y a des conséquences sur l’intégralité du conflit et de la crise ukrainienne. Voyons ce qu’il se passe dans les prochaines heures« , a-t-il toutefois relativisé.

10h11 : « A court terme, les cours [du blé] vont monter parce que nous sommes au printemps, que la Russie et l’Ukraine sont deux grands producteurs de blé et surtout exportateurs de blé vers des pays comme le Maghreb, le Proche et le Moyen-Orient. »

Jean-François Loiseau, le président d’Intercéréales, est revenu sur franceinfo sur l’augmentation du prix des céréales consécutif à la guerre en Ukraine« Il y a une peur de l’ensemble des acheteurs sur le plan mondial parce que l’Ukraine et la Russie ont pris une telle dimension depuis 20 ans que certains pays du pourtour méditerranéen et d’Europe sont en dépendance. C’est vraiment la peur de manquer à court et moyen terme », assure-t-il.

09h59 : L’armement de l’Ukraine par des pays de l’Union européenne, dont la France, peut être considéré comme le franchissement d’une nouvelle étape dans l’implication des Vingt-Sept contre la Russie. Mais pas comme une entrée en guerre« Ce n’est pas parce qu’on est allié d’un pays en guerre que l’on est en guerre. L’Iran n’est pas en guerre contre l’Ukraine, bien qu’allié de la Russie », assure à franceinfo Julien Théron, chercheur à Sciences Po et spécialiste en conflits et sécurité internationale.

10h07 : Depuis lundi, les négociations russes avec l’Ukraine sont menées par un homme de 51 ans, Vladimir Medinski. S’il est bien connu dans son pays, il ne s’était pas particulièrement illustré sur la scène internationale jusqu’à présent. Et pour cause. Vladimir Medinski a été ministre de la Culture de 2012 à 2020, avant de rejoindre le cercle des conseillers de Vladimir Poutine. Pourquoi lui ? Quelques éléments de son CV tendent à le justifier, comme le raconte ma collègue Catherine Fournier.

10h08 : La Cour pénale internationale peut-elle juger Vladimir Poutine pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité ? Une enquête a été ouverte sur la situation sur place, a annoncé Karim Khan, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI). Il s’est dit « convaincu qu’il existe une base raisonnable pour croire que des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité présumés ont été commis en Ukraine »Mais la procédure s’annonce longue et la comparution de Vladimir Poutine devant cette cour est très hypothétique.

10h09 : « Aujourd’hui, ce sont aussi les réseaux sociaux auxquels Vladimir Poutine s’attaque parce qu’il sait très bien que cette guerre en Ukraine se double d’une guerre de l’information. Il sait pertinemment que la propagande qu’il veut faire passer en Russie est contrée par d’autres sources d’informations.« 

« Il y a un vraiment un étau qui se resserre sur la liberté d’expression des médias« , a expliqué sur franceinfo Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty International France, alors que le régulateur russe des médias, Roskomnadzor, a ordonné le blocage de Facebook dans le pays. Roskomnadzor accuse Facebook de discrimination après les restrictions effectuées sur des comptes de médias russes. A cela s’ajoute une nouvelle loi contre les médias indépendants.

09h32 : Comme d’autres entreprises dont son rival Apple, Samsung Electronics a suspendu ses expéditions vers la Russie en raison des « événements géopolitiques », a annoncé le géant sud-coréen dans un communiqué. Samsung a fait également don de 6 millions de dollars pour « soutenir activement les efforts humanitaires » et les réfugiés dans la région, a déclaré l’entreprise.

10h14 : Voici le traditionnel point sur l’actualité qui ouvre ce direct.

• La Russie annonce un cessez-le-feu dans le port « sous blocus » de Marioupol, pour permettre l’évacuation de civils. Suivez notre direct.

• Le skieur français Arthur Bauchet a remporté la première médaille d’or des Bleus aux Jeux paralympiques de Pékin en descente. Hyacinthe Deleplace a lui empoché la médaille de bronze, toujours en descente, mais dans la catégorie déficient visuel.

La Corée du Nord a lancé un projectile, présenté comme un « missile balistique » par Séoul, poursuivant sa série d’essais d’armement à quatre jours de la présidentielle en Corée du Sud.

• En Ligue 1, les Lyonnais s’imposent facilement 4 buts à 1 sur la pelouse des Lorientais, avec notamment un doublé de Romain Faivre.