fbpx

Kinshasa : Débarcadère intégré pour développer la pêche à Kinkole

4 minutes de lecture

Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a effectué, ce mardi 15 février 2022, une visite d’inspection des travaux de construction du débarcadère intégré au port de Kinkole dans la commune N’sele. Il est également prévu un marché de poisson, une chambre froide, un centre médical et une usine à glace, sur le site. C’est un projet-pilote lancé par Félix Tshisekedi par le biais de l’inauguration le 10 Juillet 2021 la Coopérative de Pêche et Commercialisation des Poissons (COPECOP) toujours à Kinkole-pêcheurs.

La visite de mardi a été faite avec le Ministre de la Pêche et Élevage, Adrien Bokele.

« L’objectif de cette descente ici à Kinkole, c’est un suivi d’actions du Gouvernement, concernant une recommandation du Président de de la République dans sa vision qu’il a à cœur : la production locale. Dans le secteur de la pêche, un besoin s’était fait ressentir d’avoir non seulement un port qui puisse permettre d’accueillir la pêche locale ici sur le fleuve mais aussi des infrastructures minimales : Chambre froide, une module de production de glace pour améliorer justement cette pêche locale et assurer aussi une desserte par rapport à la ville de Kinshasa ».

Et d’ajouter, « c’est une promesse qui doit absolument être réalisée et respectée par le gouvernement selon la recommandation de son Excellence, Monsieur le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi. C’est pour ça que nous sommes là. Nous sommes venus nous assurer que c’est un projet qui évolue bien. Nous sommes ici en présence du Ministre de la pêche qui nous a conduits ici et échanger avec le Maître d’ouvrage pour nous assurer que tout évolue bien et s’il n’y a pas d’autres entraves. C’est un projet qui devrait se réaliser dans le temps », a déclaré à la presse le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

La réalisation de ce projet est également liée aux voies d’accès qui sont également menacées par des érosions.

« A côté de cela, nous avons constaté qu’il y a un problème au niveau des voies d’accès à cause d’une tête d’érosion notamment sur la voie, dans la bretelle en quittant la nationale numéro 1. Nous nous sommes aussi arrêtés sur ces points chauds parce qu’ils sont repris dans le programme Kinshasa Zéro trou pour nous assurer que de ce côté là aussi, ils évoluent. Nous devons nous assurer du financement de ce projet pour qu’il puisse être rendu à temps, selon la volonté et la promesse de son Excellence, Monsieur le Président de la République », a conclu le premier ministre Sama Lukonde.

Les travaux doivent se dérouler en 11 mois. Le Maître d’ouvrage est la Direction d’Aménagement des pêcheries et infrastructures (DAPI), du ministère de la Pêche et Élevage.

La RDC est la deuxième réserve mondiale d’eaux douces après le Brésil. Le Congo-Kinshasa dispose d’un potentiel halieutique estimé par la FAO à 707 260 tonnes exploitable annuellement et capable d’améliorer la sécurité alimentaire et les standards nutritionnels de la population.